Le préfet des Bouches-du-Rhône valide la bilan de la concertation

Entre le 24 septembre et le 20 octobre 2019, VINCI Autoroutes a proposé aux Aixois de s’informer et de donner leur avis sur le projet de création de la liaison Lyon / Gap.
Cette opération cofinancée par le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille-Provence, la Ville d’Aix-en-Provence, VINCI Autoroutes et l’État poursuit deux objectifs essentiels : ramener le trafic de transit sur le réseau autoroutier et améliorer le cadre de vie des riverains et des usagers locaux.
Plus de 2 200 personnes ont participé à la concertation publique et parmi elle, plus de 250 ont donné leur avis via différents canaux : la rubrique « Je m’exprime » du site Internet, les temps d’échanges avec le public (réunion publique et moments d’accueil dans les mairies annexes), les registres, la Lettre « T »… Au total, près de 340 avis ont été formulés sur le projet et les 3 variantes soumises à la concertation.
À l’issue de cette concertation, VINCI Autoroutes a réalisé le bilan de la concertation, qui fait l’analyse et la synthèse de tous les avis recueillis durant la concertation et propose les orientations à prendre en compte dans le cadre de la poursuite des études.

En conclusion de la concertation publique et au regard de l’analyse multicritère exposée dans le dossier de concertation, l’État, VINCI Autoroutes et les partenaires cofinanceurs du projet ont ainsi retenu la variante préférentielle.

Cette dernière ainsi que le bilan, consultable ici, ont été validés par arrêté de M. le Préfet des Bouches du Rhône en date du 25 mai 2020. Voir l’arrêté préfectoral.

Suite à cette étape essentielle, VINCI Autoroutes et ses partenaires vont désormais approfondir les études sur cette variante afin de préciser les caractéristiques du projet.

Ces études se feront en lien étroit avec le territoire et intégrerons les enseignements de la concertation. Ainsi elles viseront en particulier à :

  • réduire l’incidence foncière du projet ;
  • assurer la meilleure prise en compte des habitations riveraines et de l’insertion du projet dans son environnement ;
  • assurer le meilleur accompagnement des propriétaires et exploitants impactés pas les achats fonciers.

Le projet détaillé sera présenté aux citoyens lors de l’enquête publique envisagée en 2021.